Avertir le modérateur

07/11/2007

Les 10 mots de la Semaine de la langue française.

medium_arton54670.jpg

 

Comme vous le savez, la célébration de la Semaine de la Langue Française est organisée chaque année autour de la Journée internationale de la Francophonie au mois de mars. Cet événement est coordonné par le Ministère de la Culture et de la Communication, en collaboration avec le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes et de nombreux partenaires institutionnels et privés.

Il s’agit d’une invitation à célébrer la langue française en proposant une accroche sémantique : dix mots, tous les ans, sont associés à cet événement. A partir de ces dix mots, les différents acteurs de cette Semaine (enseignants, professionnels de la culture, étudiants, journalistes, etc.) peuvent libérer leur imagination, développer les projets de leur choix tout en s’efforçant de créer du lien social, de faciliter les échanges et les contacts, de créer du vivre ensemble.

Cette année, la célébration aura lieu du 14 au 24 mars. Les dix mots sélectionnés sont les suivants :

Apprivoiser _  Boussole _ Jubilatoire _ Palabre _ Passerelle _ Rhizome _ S’attabler _ Tact _ Toi _ Visage.

Si des idées vous viennent, vous pouvez faire connaître vos projets et figurer au programme de la Semaine de la langue française en vous inscrivant sur le site : www.semainelf.culture.fr

Vous trouverez à partir de ces liens l’affiche de cette "Semaine" de 10 jours:  http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/Depliant_version_courriel.pdf

Ainsi que le dépliant qui vous apportera de nombreuses informations sur l'événement:     http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/IMG/pdf/Depliant_version_courriel.pdf)

Commentaires

quand les Français feront-ils un effort pour parler CORRECTEMENT ?? Ils parlent de BruXelles alors que les Belges disent BruSSelles ! ne dit-on pas AuSSerre au lieu de AuXerre ?? savent-ils toujours mieux que les autres comment prononcer et/ou parler ?? est-ce pour cela qu'ils disent qu'ils roulent EN vélo au lieu de À vélo ? qu'ils vont 'au' docteur, 'au' coiffeur etc ... au lieu de 'chez' .. que souvent on entend dire 'centS euros', cinQ jours etc
Je suis flamande donc d'autant plus choquée par toutes ces horreurs ! Vive le BEAU parler français !
à bon entendeur, salut.

Écrit par : anne de gryse | 11/11/2007

Il ne faut pas tous nous mettre dans le meme sac!!! Certaines personnes dont moi-meme(et des milliers d'autres je suppose) prononcent Brusselle etc

Écrit par : Seb | 11/11/2007

Bonjour à vous et merci de vos commentaires.
Je rebondis notamment sur la position d'Anne de Gryse.
Je la respecte Madame, mais comme vous vous en êtes certainement rendu compte... ce blog défend une ligne diamétralement opposée.
La notion de "bon français" n'a, selon moi, aucun sens. Le français est relatif, tant dans sa géographie que dans son histoire. L’attitude consistant à stigmatiser des prononciations, des éléments de phrase jugés fautifs ne sert qu’à éloigner certains publics de la notion de francophonie.
Certes, l’élégance d’une langue, son raffinement, sa musicalité constituent des atouts qu’il est bon de promouvoir. Mais cet aspect des choses ne doit à mon sens jamais occulter la véritable pertinence d’une langue : son impact communicatif.
Or, discriminer quelqu’un sur des aspects formels, c’est avant tout le dénigrer, lui refuser un droit légitime à la parole. Pour moi, la francophonie est tout le contraire : c’est une stratégie consistant à poser les conditions d’un dialogue. Le purisme peut prétendre à une certaine noblesse… à partir du moment où il ne représente pas un obstacle à l’essentiel.

Je profite de ces commentaires « belges » pour proposer un débat. On observe comment la question linguistique est actuellement bien problématique en Belgique Je n’ose pas porter moi-même une opinion sur cette question pour laquelle je ne possède certainement pas tous les éléments.
Si vous le voulez bien, jeudi ou vendredi de cette semaine, je proposerai en guise de billet une amorce de débat. J’aurais beaucoup aimé qu’elle puisse donner lieu à des réactions qui nous permettent de mieux comprendre ce qui se passe actuellement en Belgique.
J’espère donc prochainement vous retrouver sur ce blog !

Écrit par : Arnaud | 11/11/2007

Pour ma part, j'aurais tendance à rejoindre la position d'Anne de Gryse, même si l'approche d'Arnaud est défendable... quand elle s'applique aux étrangers.
En effet, une langue doit d'abord faciliter la communication et en aucun cas, nous ne devons cristalliser un parlé approximatif de nos amis étrangers non francophones. Soyons respectueux, gardons notre dignité et invitons nos partenaires à communiquer en français.
Cependant, Anne de Gryse relève que bien des Français ont tendance à penser qu'ils détiennent la seule bonne perception du français, même lorsqu'il s'agit de se prononcer sur la culture de nos cousins francophones. Si un Belge prononce Brusselles, je comprends difficilement que le Français prononce Bruxelles. Il existe plusieurs langues françaises et elles évoluent toutes à leurs manières.

J'ai aussi la même approche qu'Anne de gryse, concernant la justesse de la langue française. Je pense qu'une langue doit vivre pour s'enrichir et pas pour s'appauvrir, même lorsqu'il s'agit "d'évolutions" initiées par certaines franges de notre population. Le peuple n'a pas tous les droits et à certains niveaux, il faut savoir faire confiance à ceux qui excellent en la matière. Le français est une langue riche, précise qui doit évoluer vers le mieux. Or trop de Français la négligent, la torture, l'appauvrissent par méconnaissance alors que nos cousins francophones la soignent, l'enrichissent, la protège. Elle doit être enseignée aux Français dans toute sa richesse, sa précision, sa subtilité (Éducation nationale, où est-tu ?). Car c'est pour cela aussi que les étrangers l'aiment.
Si nos cousins Belges, Suisses et Québecquois luttent pour leur exception culturelle, font preuve de créativité (j'espère que l'Académie française sait aussi l'apprécier à sa juste valeur), nous, Français de la rue, ne leur facilitons pas toujours la tâche.

Sachons nous ouvrir sur le monde (aussi bien aux élites qu'à ceux qui se font un défi d'en apprendre les rudiments) pour communiquer avec simplicité (car le français sait aussi être une langue simple), avec chaleur et dans l'humour mais aussi et surtout avec justesse. Et lorsqu'on nous le demande, sachons en exploiter toutes les subtilités pour exprimer simplement la complexité des choses.

Écrit par : Diaf | 07/12/2007

merci pour tous vos commentaires! si je fais la remarque sur "le parler français" je vise en premier lieu les journalistes p.ex. qui commentent le journal et autres événements et qui devraient être 'exemplaires'!
Ce n'est pas aux étrangers que je ferais une remarque quelconque s'ils font une faute (ce n'est pas ma langue maternelle, donc ...) mais aux français qui ne font aucun effort pour parler correctement.
Et à Arnaud : aucun problème s'il veut ouvrir un débat sur les 'questions linguistiques belges' !
Veuillez m'excuser pour le retard mais je suis partie en Asie jusqu'en mars. Donc je n'ouvre pas si souvent les blogs ...

Écrit par : anne de gryse | 07/01/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu