Avertir le modérateur

06/08/2008

La francophonie aux Jeux Olympiques!

2144872975.jpg

La 67éme session du Conseil permanent de la Francophonie (CPF) a réuni à Paris les représentants des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Organisation Internationale de la Francophonie. Cette session a été présidée par Abdou DIOUF, Secrétaire Général de l’OIF.

Deux actualités « sportives » ont dominé cette rencontre internationale.

Tout d’abord, afin de rappeler le statut officiel du français langue de l’Olympisme, il a été décidé qu’une grande manifestation appelée « l’Evénement Francophone » se déroulerait à Beijing, le 9 août prochain, au lendemain de l’ouverture officielle des J.O. Sous la Présidence d’Abdou DIOUF et de Jacques ROGGE, Président du CIO, en présence de Jean-Pierre RAFFARIN et de hautes autorités chinoises, cette manifestation rassemblera les chefs d’Etat et de gouvernement francophones présents, les ministres des sports, les membres du CIO ainsi que de nombreux sportifs afin de partager « un moment de solidarité » autour de la langue française… Initiative intéressante même si ce drôle de programme : « moment de solidarité », faute d’être explicite, évoque davantage le repli identitaire que le partage interculturel ! Solidarité entre qui ? Entre francophones ? Pour quoi faire ?

Par ailleurs, en marge de cette session du CPF, le cahier des charges des VIe Jeux de la Francophonie a été signé. Ces jeux auront lieu du 27 septembre au 6 octobre 2009 à Beyrouth, au Liban.

 

Commentaires

Eh oui il fut un temps où l'Algérie était le deuxième pays de la francophonie,mais l'arabo-baathisme ou le wahabisme a fait un travail de sape.Ils ont réussi à créer dans le cerveau des Algériens un amalgame entre le colonialisme et la langue du colonialiste. Les francophones sont assimilés à des néo-colonialistes. L'élite Algérienne francophone est chassée,tuée ou éxilée. C'était au cours de années 90. Tous les francopones du pays sont d'essence pogressiste ce qui ne faisait pas l'affaire justement des islamites. Il fut un temps où un ministre toute honte bue les désignaient au lynchage ou même à l'assassinat. Vint ensuite le règne de Boutflka. Il n'avait pas hésité au départ à utiliser le Français même dans ses discours ce qui lui a valu des critique acerbes de l'aile conservatrice . Comme l'administration et même les hautes sphères du pouvoir sont gangrenées ce n'est pas pour demain que l'annonce du ralliement de l'Algérie à l'OIF sera faite même si la réalité est criarde. Le Français est la première langue étrangère enseignée,il est la troisième langue parlée après l'arabe et le tamazight. Je dirai même plus dans certaines contrées du pays il est classé en deuxième position. Le Français retrouvera ses lettres de noblesses dans le pays le jour où on fera distinction entre religion, culture, langue et nationalisme. Pour l'instant personnellement je me considère de l'espèce en voie de disparition.

Écrit par : MAZEHRANEAméziane | 04/09/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu