Avertir le modérateur

29/09/2008

Francophonie, stratégie d'influence.

 

 Les%20Simpson%20-%20sont%20allez%20au%20zoo.jpg

Voici l'extrait d'un article que Gérard CHALIAND a publié sur le diploweb,  excellente revue de géopolitique en ligne. Il y analyse de quelle sorte et à quelles conditions la Francophonie peut relever d'une stratégie d'influence. 

 

 

Par Gérard CHALIAND

Source : http://www.diploweb.com/Strategie-d-influence.html?var_re...

[...] La francophonie est un facteur d’identité et doit être renforcée là où elle existe. Ailleurs, le message français, quand il y en a un, devrait être véhiculé selon un principe d’efficacité dans les langues comprises par le public qu’on veut atteindre. Un effort particulier doit être fait pour que les étudiants de français à l’étranger puissent aisément trouver des structures d’accueil en France pour des périodes variant de 1 à 12 mois.

Il est également nécessaire d’améliorer notre image politique, sciemment contrée aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. Les rapports avec des ambassades avec les faiseurs d’opinion devraient être plus réguliers. Certains de ceux-ci devraient être sélectivement invités à Paris. La capitale reste un lieu d’attraction considérable dont il faut tirer parti.

La francophonie comme dogme est devenue l’un des obstacles à notre influence. Il nous faut traduire en anglais ce qui chez nous est original, particulièrement en matière d’articles importants (internet) ou de livres durables.

Pour envisager une politique d’influence, il nous faut tirer profit de la situation de paix relative - puisque nous ne sommes confrontés à aucune menace sérieuse mais à des nuisances - afin d’établir un bilan de nos carences et de nos atouts, de réformer et de dynamiser ce qui peut l’être et de préparer l’avenir. Faut-il insister sur le fait que de façon ultime nous pèserons en très grande partie ce que pèsera notre puissance technico-économique ?

A cet égard, l’impulsion essentielle devrait venir de la capacité à mener une réforme administrative destinée à redonner dynamisme à un appareil étatique lourd et paralysant d’une part, et d’autre part à entreprendre les réformes - mêmes impopulaires - permettant de retrouver une vitalité économique. De ces deux réformes, la plus importante et la moins probable est la réforme administrative. Par crainte de déplaire, nos gouvernements successifs se contentent trop souvent de gérer à la petite semaine des corporatismes. [...]

26/09/2008

Colloque au CELAT

 

Un colloque international se déroulera au sein de l’Université Laval, intégré à la programmation générale des activités de l’Agence Universitaire de la Francophonie.

Il est organisé par le Centre interuniversitaire d’études sur les lettres, les arts et les traditions (CELAT), centre formé de 30 chercheurs et 260 étudiants ou postdoctorants regroupés autour des universités de Laval, de Montréal, et du Chicoutimi.

Une quarantaine de conférenciers interviendront dans le cadre de ce colloque, en provenance d’Algérie, de la Belgique, du Brésil, des Etats-Unis, de la France, de l’Ontario, du Québec, de la Suisse ainsi que de la Tunisie.

Le CELAT veut organiser une réflexion autour de la diversité culturelle qui a cours dans les Etats de la Francophonie en montrant notamment comment la recherche sur les processus identitaires et culturels se double fréquemment de retombées sociopolitiques dans la vie civile des sociétés étudiées.

 

 

JPG - 56.8 ko

 

24/09/2008

Le Canada investit dans TV5

 

Le Premier Ministre canadien Stephen HARPER a annoncé jeudi dernier que le Canada allait augmenter de 25 millions de dollars sur 5 ans son soutien à la chaîne de télévision francophone TV5.

C’est une très bonne nouvelle pour TV5, jusqu’aujourd’hui très dépendante des financements français. Le « partenariat culturel » francophone devrait ainsi rentrer en meilleure adéquation avec le partenariat financier, ce dont tout le monde devrait se réjouir.

M. CHAREST, Premier Ministre du Québec, s’est ainsi félicité du nouvel impact dont pourrait se prévaloir les programmes produits au Canada, dont le contenu pourrait progresser de 6 à 9% de la grille. Effectivement devant les débats qui ont fait rage ces dernières années, la clef d’une telle augmentation était liée à des financements canadiens plus ambitieux.

Par ailleurs, M. CHAREST a exprimé le souhait que le gouvernement canadien profite du Sommet de la Francophonie pour « augmenter son appui financier » auprès de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), à l’exemple de ce que la Province du Québec a récemment fait.

Ce « rééquilibrage financier » est fondamental. Il permettrait de rendre l’OIF moins dépendante des (souvent ultra majoritaires) financements français… et autoriserait de nouvelles dynamiques indispensables au repositionnement de la francophonie.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu