Avertir le modérateur

16/09/2009

Les Etats francophones aiguisent leurs techniques de négociation

20090909-p-18885790.jpg

Initié pour la seconde fois par l'Institut de l'énergie et de l'environnement de la francophonie (IEPF) avec la collaboration de l'EDS (Environnement, développement et société) de l'Université de Laval, ce programme «Négociations internationales sur l'environnement et le développement durable» a pour but d'améliorer la capacité des Etats francophones à faire valoir leurs intérêts dans les négociations internationales et à s'approprier collectivement les enjeux et la portée de ces négociations dans le cadre onusien.

Il vise également à promouvoir la concertation en vue de rapprocher, dans la mesure du possible, les points de vue et les positions francophones lors des grands forums internationaux sur l'environnement et d'appuyer la mise en œuvre des dispositions des conventions et accords multilatéraux au niveau national et régional. La ministre de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement, Amina Benkhadra, a d'autant plus souligné l'importance de cette Ecole d'été, que celle-ci s'inscrit dans les défis et les enjeux du 3e millénaire. Il est plus que vital d'accroître les compétences des négociateurs et délégués des pays francophones en développement afin de leur permettre de jouer un rôle actif dans le cadre des prises de décisions environnementales à l'échelle internationale et d'insérer les préoccupations du Maroc dans les négociations multilatérales, a-t-elle précisé.

Il est apparu, en effet, lors d'une étude commandée par l'Institut de l'énergie et de l'environnement de la francophonie (IEPF) en 2006 que les pays francophones en développement, lors de participation active aux négociations internationales sur l'environnement, se heurtaient souvent à de nombreux obstacles liés notamment à l'insuffisance de leurs compétences en matière institutionnelle, technique, législative et réglementaire.

Afin de répondre aux besoins pressants de formation des pays francophones en développement dans le domaine des techniques de négociations internationales sur l'environnement et le développement durable, l'IEPF a mis en œuvre diverses actions dont celles concernant l'organisation d'écoles d'été francophones récurrentes sur les techniques de négociations internationales en matière d'environnement et de développement durable dans un contexte onusien. Dans le cas de l'édition 2009, la Convention sur la diversité biologique (CDB) et le processus de négociation sur l'Accès et le partage des avantages (APA) constitueront le cadre d'application privilégié des interventions des formateurs et des travaux des participants et devront à terme préparer à l'introduction des dispositions des conventions et leurs protocoles dans les politiques et plans d'actions nationaux.

La Francophonie, faut-il le rappeler, est activement présente dans les négociations internationales sur l'environnement et le développement durable depuis le Sommet de la Terre à Rio en 1992.

Depuis, l'ambition a été d'anticiper les grandes décisions mondiales et régionales dans ce domaine, et de rapprocher les points de vue afin de promouvoir l'adoption de positions communes aux pays de l'espace francophone et d'assurer une participation, la plus large possible, des pays francophones aux négociations sur les accords multilatéraux.

Les chefs d'Etat et de gouvernement de la francophonie, conscients de la nécessité d'apporter une contribution aux grandes décisions mondiales concernant l'environnement et la gestion des ressources naturelles, ont souhaité, dans la Déclaration de Ouagadougou (Xe Sommet), renforcer la concertation francophone dans le cadre des rencontres internationales concernant ces questions. Les activités du projet Concertation pour l'environnement et le développement durable s'inscrivent dans ce contexte et dans la dynamique définie par ce Xe Sommet.
Elles s'appuient sur l'expérience acquise sur plus d'une décennie de présence active de la francophonie à ces réunions, ainsi que sur les résultats de l'évaluation externe de l'activité.

Conventions internationales

Les pays de la Francophonie sont fortement impliqués dans les négociations internationales sur l'environnement et le développement durable depuis la première Conférence des ministres de l'Environnement des pays membres tenue à Tunis en 1991 et poursuivi dans le cadre du Sommet de la Terre à Rio en 1992. C'est autour de ces idées que s'est construite la démarche de concertation francophone dans le domaine de l'environnement, mise en œuvre tout au long des processus qui ont conduit à la mise en place et à la ratification des grandes Conventions issues de Rio (climat, biodiversité, désertification) et de leurs protocoles (Kyoto, Carthagena).

Source : http://www.lematin.ma/Actualite/Journal/Article.asp?idr=1...

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu