Avertir le modérateur

18/10/2009

UNESCO : Irina BOKOVA et la pluralité linguistique.

 

IrinaBokova.jpg

 

Irina Bokova, candidate désignée par le Conseil exécutif de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) au poste de directeur général, s'est prononcée pour plus d'équilibre dans l'utilisation de l'anglais et du français comme langues de travail au sein de l'organisation.


Irina Bokova est diplomate de carrière. Elle a occupé le poste de vice-ministre des Affaires étrangères en charge de l'intégration de la Bulgarie à l'Union européenne (UE). Elle a été aussi la représentante personnelle du président bulgare auprès du Conseil permanent de la Francophonie.


Dans un entretien à EurActiv.fr -un site sur l'actualité des politiques européennes en France-, la nouvelle directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, dévoile ses projets pour l'organisation chargée de la promotion de l'éducation, de la science et de la culture à travers le monde. "Je vais poursuivre les réformes engagées par le directeur général sortant, Koichiro Matsuura, pour améliorer la gestion de l'organisation, en respectant les principes de transparence et de bonne gestion du budget. Nous avons besoin d'une administration efficace et performante, et je suis déterminée à atteindre cet objectif", affirme-t-elle. Et d'ajouter : "D'un autre côté, il est nécessaire de re-calibrer certaines des priorités et certains éléments du mandat de l'UNESCO, compte tenu des défis actuels. Je pense au rôle de l'UNESCO dans le domaine de la science, de l'innovation, des nouvelles technologies, des communications et de ce que l'UNESCO peut apporter à la réponse au changement climatique".

La directrice générale de l'UNESCO promet également de réserver une attention particulière à la francophonie. Interrogée sur le fait de savoir pourquoi elle avait pris la parole en français après l'annonce de sa désignation, elle répond : "J'ai pris la parole en français, parce que non seulement c'est une des langues de travail de l'UE, mais aussi parce que je suis ambassadrice de mon pays en France, parce que la Bulgarie est membre de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), parce que je milite pour l'utilisation équilibrée de l'anglais et du français comme langues de travail, et parce que j'ai l'intention de promouvoir ce principe à l'UNESCO."

Source : http://lecourrier.vnagency.com.vn/default.asp?page=newsde...

Commentaires

Trés bonne analyse, merci Monsieur Pannier pour ces commentaires

Écrit par : bizare | 15/12/2009

Excellente comme ambassadrice de la francophonie cette Irina BOKOVA!

Écrit par : Ben du Cambodge | 22/12/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu