Avertir le modérateur

21/07/2008

Congrès Mondial des professeurs de français

 

1453779638.jpg Le congrès mondial des professeurs de français accueille 1 500 participants du monde entier à Québec

 

Communiqué de presse FIPF (13 juillet 2008)
Le comité organisateur du XIIème Congrès mondial de la Fédération internationale des professeurs de français (FIPF) dévoile la programmation de son Congrès et fait état de l’avancement des travaux préparatoires. Ce sont environ 1 500 professeurs de français en provenance de 152 pays et territoires différents qui convergeront vers Québec le 20 juillet prochain pour assister à un congrès riche en contenu.

Placé sous le thème Faire vivre les identités francophones, le Congrès de la FIPF constitue un moment fort chez les professeurs qui partagent un lien commun puissant : celui de l’amour pour la langue française. Confrontés à diverses réalités, dans leur pays respectif, les congressistes auront l’occasion d’échanger et de débattre sur des sujets des plus actuels : enjeux sociopolitiques, didactiques et pédagogiques, culturels et littéraires, ainsi que ceux reliés aux nouvelles technologies.

Notons que c’est son Excellence Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, qui prononcera l’allocution d’ouverture du XIIème Congrès de la FIPF, le lundi le 21 juillet et au nombre des conférenciers invités mentionnons :
Mme Rachida Azdouz, psychologue et vice-doyenne à la Faculté de l’éducation permanente de l’université de Montréal qui prononcera la conférence d’ouverture.
M. Bernard Cerquiglini, linguiste et recteur de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), fera une conférence portant sur les enjeux sociopolitiques.
M. François Mangenot, chercheur, professeur à l’Université Stendhal Grenoble 3 et spécialiste de la didactique et de l’exploitation du multimédia, prononcera une conférence sur les enjeux technologiques.
M. Claude Germain, professeur titulaire au Département de linguistique et de didactique des langues à l’Université du Québec à Montréal et Mme Joan Netten, professeur émérite à la Memorial University of Newfoundland, prononceront une conférence sur les enjeux pédagogiques et didactiques.
M. Alain Mabanckou, auteur et professeur au Département d’études francophones et de littérature comparée à l’Université de Californie à Los Angeles, prononcera une conférence sur les enjeux culturels et littéraires.
M. Conrad Ouellon, président du Conseil supérieur de la langue française du Québec, prononcera la conférence de clôture.

Les professeurs de français du Québec et du Canada anticipent avec beaucoup de bonheur la tenue du Congrès de la FIPF et la venue de leurs collègues de tous les continents dans la ville de Québec qui souligne cette année le 400ème anniversaire de sa fondation.

À propos de la FIPF

Fondée en 1969, la Fédération internationale des professeurs de français rassemble aujourd’hui quelque 172 associations réparties dans plus de 130 pays sur tous les continents. Tous les quatre ans, la FIPF tient un congrès mondial en collaboration avec différents partenaires. La FIPF compte environ 80 000 membres et son rôle s’articule autour des trois principaux objectifs suivants :
- Promouvoir le français partout dans le monde, contribuer à la qualité de son enseignement ainsi qu’à la diffusion des cultures francophones dans le cadre du plurilinguisme et du dialogue des cultures
- Favoriser les échanges et le dialogue entre les enseignants de français
- Informer, mettre en relation, diffuser des documents et contribuer à la communication entre tous les acteurs du français, associatifs et institutionnels, bilatéraux et multilatéraux

Pour connaître tous les détails de la programmation du XIIème Congrès de la FIPF, consultez www.fipf-quebec2008.com

Source
Comité organisateur du XIIème Congrès de la FIPF
Information : Jean-Christophe Nicolas
Optimum relations publiques (418) 521-3760

26/11/2007

10 000 professeurs de français en formation!

f7bd6c78572206c1c24372b161140106.jpg

L’enseignant de français est véritablement au cœur des stratégies de diffusion linguistique. Il est l’indépassable acteur de toute réforme, de toute stratégie. Bref, il existe toujours une bonne occasion de valoriser son métier et ses missions. Le sait-on ? Le plus souvent, il est recommandé aux postes diplomatiques français à l’étranger de faciliter la délivrance de visas gratuits auprès de ces professeurs. Juste retour des choses pourrait-on dire, puisque faciliter un tel déplacement, c’est aussi participer à la formation continue des enseignants, les encourager à poursuivre leur métier.

Entre 2007 et 2009, le Ministère français des Affaires Etrangères met en œuvre un très vaste plan de formation destiné à 10 000 enseignants du monde entier. Ces enseignants sont sélectionnés au sein des grands pays émergents où le développement de la langue doit autoriser un repositionnement de la France auprès des décisionnaires des secteurs public et privé… Il s’agit donc d’entreprendre une action d’envergure, qui, à travers la langue, parviendra à terme à crédibiliser nos opérateurs politiques et économiques.

En 2007, trois pays ont été ciblés : le Brésil, le Mexique et l’Afrique du Sud. En 2008, ce seront la Chine, l’Inde et l’Indonésie.

Programme intéressant, surtout si chacun des postes concernés développe des actions en amont et en aval de ces séjours linguistiques. En amont, il est très important que des opérations si coûteuses soient amorties par de grandes campagnes marketing qui s’emploient à diffuser l’information. Une telle stratégie permet notamment de contrer l’argument, souvent entendu, que la France renonce à défendre ses positions culturelles, à cause d’ambitions et de moyens limités. En aval, il s’agit aussi de penser à la démultiplication de telles opérations afin de bénéficier d’un impact maximum sur la scène éducative des pays partenaires. Ainsi, si dans un premier temps, le choix des candidats porte sur leur âge, leur implication dans une association de professeurs de français, leurs activités, et leur sens de l’initiative, il est primordial que dans un second temps, ces « pivots » puissent enclencher une dynamique pédagogique à l’échelle des établissements, dynamique qui sera bien entendu au service du français.

Notons que le travail en réseau témoigne une fois de plus de son efficacité et que cette opération s’inscrit dans le mouvement de rénovation du partenariat entre le Ministère des Affaires Etrangères et la Fédération Internationale des Professeurs de Français, la FIPF.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu