Avertir le modérateur

23/03/2011

Francophonie en Ontario

 

20113231082166.jpg

Alors que divers événements culturels célèbrent jusqu’à samedi la francophonie à Toronto, c’est également l’occasion pour la langue française de se faire entendre dans les assemblées politiques. Ainsi, lundi dernier, Madeleine Meilleur, ministre déléguée aux Affaires francophones, a pris la parole devant les députés de l’Assemblée législative à Queen’s Park pour souligner l’importance d’un dialogue entre les deux communautés linguistiques.

« Comme le dit si bien le thème des Rendez-vous de la Francophonie, il faut interagir pour s’enrichir, déclare la ministre. Nous croyons fermement que l’interaction avec et entre les cultures est une source d’enrichissement inestimable. Depuis 2003, l’Ontario s’est attardé à redonner une place de choix aux francophones, dans les affaires civiles et au sein du gouvernement. »

Le thème de l’éducation est également évoqué. D’après les derniers rapports de l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), les élèves de l’Ontario âgés de 15 ans sont parmi les meilleurs lecteurs au monde. Le taux d’obtention de diplômes est maintenant de 81 % et ne cesse d’augmenter. Madeleine Meilleur se réjouit de voir que d’autres pays s’inspirent de notre système. « L’Ontario possède un système d’éducation reconnu dans le monde entier, explique Mme Meilleur. D’ailleurs il y a une dizaine de jours, le ministre français de l’Éducation nationale, Luc Chatel, était en visite à Toronto pour s’inspirer des meilleurs pratiques éducatives développées dans nos écoles de langue française. »

La Politique d’aménagement linguistique qui vise à l’épanouissement culturel des jeunes francophones commence à porter ses fruits et le système d’éducation est devenu plus performant, grâce entre autres aux écoles de langue française. « Après le succès de la maternelle à temps plein dans le système d’éducation de langue française, notre gouvernement est fier d’étendre le système à toute la province. C’est une reconnaissance du leadership et de l’excellence de nos écoles françaises », se félicite la ministre.


Autre thème abordé : la santé. Malgré des voix qui s’élèvent pour critiquer la difficulté d’accès aux soins de santé en français en Ontario, Madeleine Meilleur loue les efforts fournis pour améliorer l’accueil des francophones dans ce domaine. « L’Ontario possède maintenant, grâce aux entités de planification créées l’année dernière, des outils de gouvernance qui permettent de mieux cibler les besoins et mieux orienter les ressources en santé. »

Et Madeleine Meilleur de conclure en revenant sur l’importance d’une relation forte tout en restant fier de son identité francophone. « Nous avons la chance de vivre dans une province et dans un pays qui accordent la plus haute valeur à l’harmonie entre les peuples. N’oublions pas que l’Ontario ne serait pas la terre d’accueil et l’état de droits qu’il est devenu sans l’apport des francophones. »

Source : http://www.lemetropolitain.com/nouvelles.asp?nID=15211

17/06/2010

Couples mixtes et francophonie au Canada

vetements-enfants.jpg

L'auteur d'un rapport sur la vitalité des communautés francophones, Rodrigue Landry, exhorte les organismes de défense du français à faire de l'éducation francophone des enfants en bas âge une priorité nationale.

Rodrigue Landry est le directeur de l'Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques (ICRML). Selon lui, l'augmentation du nombre de couples exogames, dont l'un des partenaires est francophone et l'autre anglophone, représente une menace pour la francophonie canadienne.

Son étude démontre que seulement le tiers de ces couples inscrivent leurs enfants à l'école française.

« Dans l'ouest, il ne faut pas oublier c'est de 80 à 90 % des enfants qui viennent de familles exogames. S'ils n'agissent pas sur cette population-là, ils vont avoir des écoles vides. » Rodrigue Landry

Pour renverser cette tendance, il recommande de mettre sur pied une campagne pour informer les parents de leur droit constitutionnel d'éduquer leurs enfants en français, même si eux ne le parlent plus.

La Commission nationale des parents francophones, qui a financé l'étude de M. Landry, espère maintenant convaincre les autres acteurs de la francophonie canadienne d'accorder plus d'importance à ce dossier.

À l'extérieur du Québec en 2006, plus de 275 000 enfants avaient le droit d'être éduqués en français, selon la Charte canadienne des droits et libertés.

Source : http://www.radio-canada.ca/regions/atlantique/2010/06/09/...

24/09/2008

Le Canada investit dans TV5

 

Le Premier Ministre canadien Stephen HARPER a annoncé jeudi dernier que le Canada allait augmenter de 25 millions de dollars sur 5 ans son soutien à la chaîne de télévision francophone TV5.

C’est une très bonne nouvelle pour TV5, jusqu’aujourd’hui très dépendante des financements français. Le « partenariat culturel » francophone devrait ainsi rentrer en meilleure adéquation avec le partenariat financier, ce dont tout le monde devrait se réjouir.

M. CHAREST, Premier Ministre du Québec, s’est ainsi félicité du nouvel impact dont pourrait se prévaloir les programmes produits au Canada, dont le contenu pourrait progresser de 6 à 9% de la grille. Effectivement devant les débats qui ont fait rage ces dernières années, la clef d’une telle augmentation était liée à des financements canadiens plus ambitieux.

Par ailleurs, M. CHAREST a exprimé le souhait que le gouvernement canadien profite du Sommet de la Francophonie pour « augmenter son appui financier » auprès de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), à l’exemple de ce que la Province du Québec a récemment fait.

Ce « rééquilibrage financier » est fondamental. Il permettrait de rendre l’OIF moins dépendante des (souvent ultra majoritaires) financements français… et autoriserait de nouvelles dynamiques indispensables au repositionnement de la francophonie.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu